Fermer

Attention

Vous êtes sur le point de quitter le site Entérale à Domicile, souhaitez-vous continuer ?

Oui Non
Accueil > Comprendre la nutrition entérale > Les différents types de sondes

Les différents types de sondes

Les sondes de nutrition entérale permettent d’administrer sous forme liquide tous les éléments nutritifs qui vous sont nécessaires si votre état de santé vous a rendu plus fragile ou lorsque vous ne pouvez plus vous alimenter suffisamment par la bouche. Les sondes se présentent sous la forme de petits tuyaux. Le petit diamètre et la grande souplesse de ces sondes permettent de bien supporter leur présence.
Il existe plusieurs types de sondes : votre médecin a choisi celle qui vous convient le mieux, principalement en fonction de la durée prévue pour la nutrition entérale1. La sonde naso-gastrique est généralement posée par un infirmier.

Les sondes naso-gastriques1 :

Ce type de sondes est généralement utilisé lorsque la nutrition entérale est nécessaire pour une période de courte durée (un mois maximum).
Elle est introduite par le nez, passe ensuite dans l’œsophage, puis descend jusque dans l’estomac. La pose de cette sonde ne nécessite pas d’opération.
La partie visible de la sonde est fixée à l’aide d’un sparadrap sur l’aile du nez et sur la joue ou derrière votre oreille.

Les sondes de gastrostomie1,2 :

Le médecin choisit généralement cette sonde lorsque vous avez besoin d’être nourri par nutrition entérale pour une période supérieure à un mois.
Cette sonde est mise en place à l’hôpital directement au niveau du ventre à travers un petit orifice appelé stomie. Selon vos besoins, la sonde est posée au niveau de l’estomac (gastrostomie ou GPE) ou, plus rarement, au niveau du jéjunum (partie du tube digestif située juste après l’estomac), il s’agit alors d’une jéjunostomie.

Vous pouvez ressentir une gêne après la pose de la sonde de gastrostomie, mais celle-ci disparaît généralement après quelques jours.
Les sondes de gastrostomie sont peu visibles sous les vêtements.
Après une période de 2 ou 3 mois, le médecin peut décider de remplacer la sonde de gastrostomie par un bouton de gastrostomie. Il s’agit d’un petit dispositif à fleur de peau sur lequel la sonde vient se fixer au moment de la nutrition (parfois le bouton de gastrostomie peut être posé directement).
Dès que nécessaire, en raison de l’ancienneté, d’une infection ou d’un déplacement de la sonde de gastrostomie ou du bouton, ceux-ci doivent être remplacés : le geste doit se faire rapidement car les stomies se referment spontanément très vite, parfois en quelques heures1,2.

 

1. Brusco S, et al (2007). Comprendre la nutrition entérale. Guide d’information et de dialogue à l’usage des personnes malades et de leurs proches. p 58 (collection : Guides SOR SAVOIR PATIENT).
2. SFNCM (anciennement SFNEP), Bouteloup C., Chambirer C. (2012). Guide de bonnes pratiques de nutrition artificielle à domicile.

Fermer

Partagez la page :