Fermer

Attention

Vous êtes sur le point de quitter le site Entérale à Domicile, souhaitez-vous continuer ?

Oui Non
Accueil > Gérer le quotidien > Prévenir les troubles de la digestion

Prévenir les troubles de la digestion

La prévention des troubles de la digestion :

La nutrition entérale est généralement bien tolérée. Toutefois, comme avec une alimentation classique, des problèmes digestifs peuvent apparaître avec une nutrition entérale.
Souvent, ceux-ci peuvent être évités en prenant certaines précautions. Si, malgré tout, vous ressentez un problème digestif, prenez contact avec la personne responsable de votre nutrition1.

Constipation et inconfort digestif :

La constipation se définit par l’émission de moins d’une selle tous les 3 jours ou l’émission difficile de selles dures1.
Comme pour une alimentation normale, des règles simples peuvent vous aider à réguler votre transit2.
De même, pour prévenir l’inconfort digestif (ballonnements ou sensation de pesanteur abdominale liées à la nutrition entérale), respectez l’ensemble des conseils suivants2.

  • Hydratez-vous régulièrement (oralement ou par votre sonde)2,3.
  • Levez-vous et marchez si cela vous est possible car le manque d’activité physique ralentit le transit2,3.

Certains médicaments contre la douleur peuvent provoquer une constipation. Si une constipation survient, parlez-en à votre médecin2,3.

Le manque de fibres peut aussi provoquer une constipation. Certains produits de nutrition entérale contenant des fibres ont montré leur capacité à moduler le transit. En cas de constipation, demandez conseil à la personne qui vous suit concernant la nutrition entérale2,3,5.

Régurgitations, nausées ou vomissements :

On parle de régurgitations quand le liquide gastrique ou le produit de nutrition entérale remonte de l’estomac vers l’œsophage et la bouche.
Il est important de les éviter non seulement parce qu’elles sont désagréables mais aussi parce qu’un reflux trop important peut entraîner le produit dans les voies respiratoires et provoquer une infection pulmonaire2,4.
Pour réduire les régurgitations ainsi que les nausées et les vomissements liés à la nutrition entérale, respectez l’ensemble des conseils suivants2.

  • Adopter une positon assise ou semi-assise lors du passage du produit peut souvent éviter les régurgitations2,3,4.
  • Évitez les débits trop rapides du produit de nutrition2,3.
  • Ne vous couchez pas pendant l’heure qui suit la nutrition.
  • Si cela est possible, levez-vous et marchez pour favoriser la digestion2.
  • Vérifiez que votre sonde n’ait pas bougé.

En cas de doute, contactez la personne responsable de votre nutrition entérale2,3.

Diarrhée :

On parle de diarrhée quand une personne émet plus de 3 ou 4 selles liquides par jour. Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de diarrhées sous nutrition entérale2,3. Savoir les repérer peut permettre de les éviter ou de mieux les gérer.

  • La vitesse de passage des produits de nutrition entérale peut entraîner une diarrhée. Dans ce cas, le débit du produit doit être ralenti en réglant la molette ou en utilisant une pompe2,3.
  • Une trop basse température de l’eau ou des mélanges nutritifs peut également induire une diarrhée. Pour l’éviter, utilisez des produits et de l’eau à température ambiante (environ 20°C)2.
  • Certains médicaments peuvent aussi provoquer des diarrhées. Si vous êtes sous traitement, prévenez votre médecin qui pourra vous proposer une alternative si nécessaire2,3.
  • Le non respect des règles d’hygiène peut également entraîner des diarrhées. Pour les éviter, suivez les conseils suivants : lavez-vous toujours bien les mains avec de l’eau et du savon ou avec 3 ml d’une solution hydro-alcoolique et en les frictionnant pendant 30 secondes avant les manipulations ; rincez votre sonde avant et après chaque passage des bouteilles de nutrition entérale ; changez de tubulure au moins une fois par jour2,3,4.

Si malgré toutes ces précautions, une diarrhée apparaît, parlez-en à votre médecin ou à votre diététicien. Il se peut que le produit ne soit pas adapté à vos besoins2.

Dans tous les cas, si vous avez une diarrhée accompagnée de fièvre, consultez votre médecin pour vérifier l’absence d’infection3.
Certains produits de nutrition entérale contenant des fibres ont montré leur capacité à diminuer le nombre de jours de diarrhées2,3.
En cas de diarrhée, demandez conseil à votre médecin ou à votre diététicien2,3.

1. Bouteloup C. In : Quillot D et al, Questions de Nutrition Clinique de l’adulte. Les éditions de la SFNCM (anciennement SFNED) « Nourrir l’homme malade » (2012). p 105.
2. Brusco S, et al (2007). Comprendre la nutrition entérale. Guide d’information et de dialogue à l’usage des personnes malades et de leurs proches. p 58 (collection : Guides SOR SAVOIR PATIENT).
3. SFNCM (anciennement SFNEP), Bouteloup C., Chambrier C. (2012). Guide de bonnes pratiques de nutrition artificielle à domicile. p 71.
4. ANAES. Soins et surveillance des abords digestifs pour l’alimentation entérale chez l’adulte en hospitalisation et à domicile. Recommandations pour les pratiques de soins. Avril 2000.
5. Trier E, Wells JCK, Thomas AG. Effects of a multifibre supplemented paediatric enteral feed on gastrointestinal function. J Paediatr Gastroenterol Nutr 1999;27:595(abstract).

Fermer

Partagez la page :