Fermer

Attention

Vous êtes sur le point de quitter le site Entérale à Domicile, souhaitez-vous continuer ?

Oui Non
Accueil > Découvrir les témoignages

Découvrir les témoignages

Le quotidien avec une nutrition entérale – Par Frank D. – patient en nutrition entérale

Découvrez le témoignage de Frank D. Il raconte son quotidien avec une nutrition entérale, les adaptations à faire, et les changements à prendre en compte.

  • Fermer
    • Voir la vidéo
      Activités culturelles et sportives
      Par Frank D. - patient en nutrition entérale
    • Fermer
    • Voir la vidéo
      La vie familiale
      Par Frank D. - patient en nutrition entérale
    • Fermer
    • Voir la vidéo
      La vie professionnelle
      Par Frank D. - patient en nutrition entérale
    • Fermer
    Voir toutes les vidéos témoignages

    Ils témoignent

    • L’APPRENTISSAGE DE LA NUTRITION ENTÉRALE

      Une chose très importante est de se dire que l’on va toujours apprendre et s’adapter. Pour moi une nutrition entérale, c’est d’abord un aspect très technique et beaucoup d’hygiène et surtout une décision très bénéfique.

      Il faut rester serein, par exemple, si mon compagnon n’est pas alimenté pendant une heure ou deux, ce n’est pas la fin du monde.

      Il faut simplement s’adapter, pas de panique !

      Odile V.
    • UN PEU DE LIBERTÉ AVEC LES HEURES DE BRANCHEMENT

      Au début, on respecte à la lettre les heures de branchement.
      Par la suite, avec l’expérience et la connaissance de la nutrition entérale, on peut s’adapter pour pouvoir mener une vie en famille la plus normale possible en fonction des sorties et des déplacements quotidiens.

      La nutrition entérale n’a pas besoin de se faire en chambre stérile, on peut brancher n’importe où et n’importe quand, alors profitons-en !

      Catherine G.
    • AU RESTAURANT

      Les gens ne comprennent pas qu’on ne puisse pas manger…
      Au restaurant, il nous est arrivé que les serveurs prennent mal le fait qu’il ne touche qu’à peine à son assiette. Grâce à la psychologue, on a appris à ne plus se formaliser sur les préjugés et le manque d’empathie des autres.

      Maintenant, si le serveur pose la question de savoir si cela lui a plu, Jacques répond qu’il a des petits soucis avec l’alimentation. Cela peut paraitre du gaspillage, mais au moins, Jacques peut aller au restaurant avec nous, il se sent comme nous.

      Corinne B.
    Fermer

    Partagez la page :