INFORMATIONS DANS LE CADRE DU CORONAVIRUS (COVID-19) :
Nutricia s'engage à vos côtés et vous accompagne. Découvrez les conseils et les recommandations adaptés.

En savoir plus
Fermer

Attention

Vous êtes sur le point de quitter le site Entérale à Domicile, souhaitez-vous continuer ?

Oui Non

Le cahier de jeux pour
découvrir la nutrition entérale

en t’amusant

Les histoires de Jules & Lili Rose

Pour les aider à bien grandir, Lili Rose a besoin d’une petite sonde dans le nez et Jules d’un petit bouton au niveau du ventre.

  • Lili Rose et une drôle de petite sonde

    Il y a plusieurs mois, Lili Rose a été à l’hôpital et soignée pour une maladie un peu embêtante.

    Depuis ce temps, elle a du mal à prendre du poids. Aujourd’hui, Lili Rose y retourne avec papa et maman pour revoir le docteur Petipoi.

    Continuer l'histoire
  • Jules, Gastronomie et compagnie

    Pour continuer à aller de mieux en mieux, Jules va conserver sa nutrition entérale pendant plusieurs mois.
    Il va avoir une gastrostomie avec un petit bouton, qui ressemble à un trèfle. Ce sera plus confortable pour lui, et beaucoup plus simple pour vivre sa vie de petit garçon. Fini la sonde dans le nez !
    Si comme Jules tu vas avoir une gastrostomie et si tu souhaites découvrir ce qui se cache derrière ce mot un peu compliqué, Jules t’invite à venir partager son histoire…

    Continuer l'histoire

Coloriages à télécharger

Les trucs et astuces de parents à parents

Et maintenant, un peu d’information pour les parents

Qu’est-ce que la dénutrition ?

La dénutrition est un déséquilibre lié à un apport alimentaire insuffisant et/ou à une augmentation des besoins de l’organisme (souvent signe de la présence d’une ou plusieurs maladies graves, traumatismes, brûlures étendues…).
Dans chacun de ces cas, les besoins nutritionnels d’un enfant peuvent être considérablement accrus. Or, si ces besoins ne sont pas couverts par une augmentation des apports en protéines et en énergie par l’alimentation, cela peut avoir des répercussions sur le fonctionnement de son organisme, compromettre sa croissance (poids et/ou taille), l’affaiblir encore davantage et ralentir sa guérison.
Dans un premier temps, la dénutrition peut se traduire par une stagnation voire un ralentissement de la prise de poids, suivi d’une perte de poids. La taille quant à elle pourra être affectée dans un second temps.

Dépister la dénutrition :

Avant la perte de poids, des signes peuvent alerter précocement sur la présence d’une dénutrition : une perte d’appétit associée à un ralentissement ou une stagnation de la prise de poids.

Pour s’assurer que la croissance est au rendez-vous et conforme à l’âge de l’enfant, il faut suivre le poids et la taille sur les courbes présentes dans le carnet de santé. Vous les trouverez dans le carnet de santé de votre enfant. Il existe des courbes spécifiques pour certaines maladies.

  • Les courbes présentent une ou deux zones blanches sur fond vert (pour les enfants de plus de 3 ans) car la taille et le poids sont sur la même page.
  • De 1 mois à 3 ans les courbes de poids et de taille sont sur des pages différentes.
  • La zone blanche est délimitée par deux traits pleins indiquant les valeurs inférieures et supérieures du poids ou de la taille (selon les courbes) zones dans lesquelles l’enfant doit se situer. Cette zone blanche est découpée en 3 « couloirs » comme les schémas l’indiquent.

Le couloir du milieu représente la moyenne observée chez les enfants français, les deux autres les valeurs hautes ou basses.

Attention, tous les enfants ne se situent pas dans la moyenne, sans pour autant, présenter un problème de croissance. Les bandes blanches des graphiques reflètent cette variabilité.
Ce qu’il est important de retenir c’est qu’il est nécessaire de considérer l’évolution de la courbe dans son ensemble et de ne pas s’affoler pour une mesure unique qui rompt la régularité de la courbe.

L’essentiel est que la croissance de votre enfant soit harmonieuse, qu’il grandisse et prenne du poids régulièrement en restant dans les couloirs. Ses courbes de poids, de taille et de corpulence doivent progresser parallèlement aux bandes blanches, qu’elles se situent plutôt vers le haut ou vers le bas de celles-ci comme l’illustrent les exemples ci-dessous.

Exemple 1 : On parle de croissance harmonieuse lorsque le poids de l’enfant reste dans le couloir et le suit régulièrement comme c’est le cas par exemple sur les courbes ci-dessus :

Exemple 2 : Les situations qui doivent vous préoccuper et pour lesquelles vous devez consulter votre médecin.

Comme le montre l’exemple 2, lorsque le poids de l’enfant commence à stagner, au point parfois de changer de couloir, une consultation médicale est alors nécessaire pour en trouver la cause.

Si vous constatez un ralentissement, une stagnation, un « décrochage » de la croissance : il faut en parler à votre médecin qui en cherchera la cause et pourra proposer une prise en charge adaptée.

Prise en charge de la dénutrition :

La prise en charge nutritionnelle doit être réalisée par votre médecin, diététicien, et adaptée en fonction des possibilités de l’enfant à s’alimenter ou pas et de la sévérité de la dénutrition.

Dans un premier temps, un enrichissement de son alimentation et/ou un fractionnement en plusieurs petits repas pourront être proposés.
Pour un nourrisson il pourra vous conseiller une concentration plus importante de son lait ou son enrichissement.
Pour les plus grands, en fonction de la diversification alimentaire, leur alimentation pourra être enrichie. Cela consiste à ajouter dans les aliments habituels des aliments augmentant la densité en énergie et en protéines : fromage, œuf ou jambon, crème fraîche dans les purées ou les potages, fromage râpé sur les pâtes, laitages sucrés pour la collation de 10h et le goûter, biscuits dans la journée…

Si malgré cela la prise alimentaire est insuffisante pour permettre la reprise de poids, des Compléments Nutritionnels Oraux (CNO) pourront lui être prescrits par le médecin.

Les CNO n’ont pas pour vocation à remplacer les repas, mais comme leur nom l’indique à compléter l’alimentation et sont donc pris en plus des repas. Ils seront donc pris de préférence à distance des repas, en collation : dans la matinée, au goûter et/ou à la place ou en plus d’un dessert peu énergétique.

  • Pour satisfaire les goûts du plus grand nombre, ils existent en différentes textures (liquides lactées, crèmes, yaourts liquides, jus de fruits…) et arômes (vanille, chocolat, fraise…).
  • Ils sont meilleurs consommés frais, mais certains arômes peuvent être tiédis : vanille, chocolat, neutre. Après passage au congélateur les crèmes peuvent être transformées en glaces.
  • Après ouverture ils se conservent 24h au réfrigérateur. Ce sont les médecins qui peuvent prescrire ces CNO mais vous pouvez également demander conseil à votre pharmacien.

La nutrition entérale par sonde :

En cas de dénutrition sévère et/ou lorsque l’alimentation par la bouche n’est pas possible ou insuffisante, les médecins pourront proposer une nutrition entérale (NE), par sonde.

Pour plus d’information sur la nutrition entérale, cliquez ici.

Fermer

Partagez la page :