Fermer

Attention

Vous êtes sur le point de quitter le site Entérale à Domicile, souhaitez-vous continuer ?

Oui Non
Accueil > Gérer le quotidien > Les activités culturelles et sportives

Les activités culturelles et sportives

Lire le contenu dédié aux enfants

Le sport et les activités physiques :

L’activité physique est toujours bonne pour la santé. La nutrition entérale n’empêche pas sa pratique, il faut l’adapter et protéger la sonde ou la stomie.

Quelles activités physiques puis-je pratiquer ?

Il est préférable de privilégier les activités physiques individuelles plutôt que les activités physiques collectives où le risque de contact ou de choc physique est plus important. En effet, le choc ou le contact peut entraîner parfois un déplacement voire un arrachage de la sonde. Pratiquement toutes les activités physiques de loisirs (promenades, vélo, gymnastique, pétanque…) sont possibles.

La natation est même envisageable si vous avez un bouton de gastrostomie bien protégé. Seuls les sports de combat (comme le judo, la boxe ou le karaté par exemple) ou les sports de compétition où l’engagement physique est intense ne sont pas recommandés.

Toutes ces activités physiques sont plus faciles si la nutrition entérale est discontinue. Ne pas hésiter à aborder le sujet avec le médecin ou le prestataire pour trouver ce qui pourra convenir.

Revenir au contenu pour les adultes

Et pour les enfants ?

Lors de vos sorties journalières (courses, balades, shopping…), il est bien de prévoir un petit sac avec les basiques à avoir sous le coude “au cas où”. Ayez toujours une sonde ou un bouton de rechange avec vous. Faites participer votre enfant aux activités sportives proposées au programme scolaire. Les difficultés sont souvent davantage dans la tête des parents que dans celles des enfants. Si vous avez le moindre doute, demandez à votre médecin ce qui lui est possible ou non de suivre.
Plusieurs activés physiques sont possibles : gymnastique, football, course…. La natation également, en protégeant bien le bouton de gastrostomie. Les sports de combat, avec les contacts physiques les plus violents, sont cependant déconseillés qu’il s’agisse du judo, de la boxe, du karaté…

Pour bien protéger le bouton de gastrostomie, vous pouvez ajouter un coton sur son pansement et le bander pour vous assurer que rien ne puisse se déplacer et être douloureux. En cas de problème d’échauffement lié au frottement et à la transpiration sous le bouton lors de l’activité sportive : vous pouvez protéger votre peau avec des compresses ou un pansement hydrocolloïde. Après la séance, lavez avec un savon doux et appliquez une crème cutanée apaisante.

D’un point de vue psychologique, l’enfant doit parfois accepter de ne pas faire certains sports, demandez à votre médecin de bien lui expliquer. Il faut encourager les enfants à tenter certaines “aventures” et expériences et les soutenir en étant près d’eux lors des exercices. Vous pouvez, d’ailleurs, demander aux professeurs s’ils autorisent que vous accompagniez votre enfant dans le cadre de certaines activités. Lorsque l’école prévoit une sortie d’une journée (balade en forêt, visite d’un musée, découverte d’un site historique….), laissez au personnel enseignant responsable un sac d’urgence avec ses papiers d’identité, les coordonnées des praticiens qui le suivent, et les soins de base.

Fermer

Partagez la page :